XIIIe, XVe et XVIIIe siècles. Sur Base Mérimée
« Vocable saint Pierre saint Paul ; église paroissiale d’Escurès ancien diocèse de Sées ; choeur et porte occidentale de la nef 13e siècle ; baies et nef 15e siècle ; nef remaniée 18e siècle ; tour porche 2e moitié 18e siècle »

« L’église d’Escures se compose d’un choeur, d’une nef et d’une tour ajoutée à l’extrémité occidentale, et sous laquelle s’ouvre la porte principale. Cette tour du siècle dernier, est couverte d’une calotte à pans coupés en forme de cloche, sans élégance, au sommet de laquelle une petite lanterne sert de pivot à la croix terminale.
La nef a été reconstruite avant la tour, je crois, mais on a conservé dans la maçonnerie, des contreforts qui peuvent remonter au XVe. siècle.
Le choeur, à chevet droit, est la seule partie qui mérite l’attention ; il remonte à la fin du XIIe. siècle ou aux premières années du XIIIe. : cette date est indiquée par des lancettes dont l’archivolte est portée de chaque côté sur une colonnette de transition; par la porte bouchée du même style qu’on voit du côté du nord, enfin par la corniche bordée de moulures en létes de doux. Des fenêtres nouvelles ont été ouvertes du côté du sud, mais l’appareil n’a point été altéré ; il se compose de pierres de taille de moyenne grandeur.

Le cimetière renferme plusieurs tombes : la plupart se rapportent à une famille de Malherbe, qui possédait encore il y a quelques années le château d’Escures » (A de Caumont 2-353)

A l’écart de la D253A : 49°01’42.3″N 0°04’58.6″W

Eglise Saint-Pierre-et-Saint-Jean d'Escures

Eglise Saint-Pierre-et-Saint-Jean d'Escures

Eglise Saint-Pierre-et-Saint-Jean d'Escures

Eglise Saint-Pierre-et-Saint-Jean d'Escures

 

 Intérieur

Eglise Saint-Pierre-et-Saint-Jean d'Escures

Eglise Saint-Pierre-et-Saint-Jean d'Escures – Eglise Saint-Pierre-et-Saint-Jean d'Escures

Eglise Saint-Pierre-et-Saint-Jean d'Escures

Eglise Saint-Pierre-et-Saint-Jean d'Escures

 

Monument sépulcral de la famille Malherbe : Sur Base Mérimée
 » Tombes de Marie-Julienne Boucher (morte en 1803) et Marie-Charlotte de Philippe (morte en 1807), toutes deux épouses de Louis-Ambroise de Malherbe »
– Croix de cimetière (XVIIIe siècle) : Sur Base Mérimée
– Tombeau d’Amand Sénéchal (XIXe siècle) : Sur Base Mérimée
– Tombeau du prêtre Jacques Esnault (XIXe siècle) : Sur Base Mérimée

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *